© 2023 par Henry Garcia. Créé avec Wix.com

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon

À PROPOS

Valentine Van Vyve est une journaliste de 32 ans basée à Bruxelles. A l’issue de ses études de journalisme, suivies à l’IHECS puis à l’UCL, elle a travaillé plusieurs mois en Cisjordanie, y documentant la vie sous occupation. 

 

De retour en Belgique, elle s’est lancée comme freelance et a travaillé quotidiennement pour la presse en ligne (lalibre.be) ainsi que pour un bimensuel ayant pour objet l'innovation sociale (Alter Echo). Plus tard, elle collabore aux pages "Débat/Ripostes de La Libre Belgique. 

 

La région du Proche Orient, dont elle est passionnée, n’est jamais loin de ses projets journalistiques. Elle a ainsi réalisé plusieurs reportages sur les réfugiés en Jordanie et au Liban, y poursuivant son travail sur les thématiques de l’exclusion et du déracinement, entamé dans les territoires palestiniens. En 2016, elle s’est par ailleurs installée au Caire, afin d’y apprendre la langue arabe. Elle s’y rend encore régulièrement, approfondissant sa connaissance du pays et de la région.

 

Pendant plusieurs années, elle a coordonné pour le quotidien belge La Libre Belgique un projet d’éducation à la citoyenneté mondiale. Cette collaboration entre un quotidien d’information, des ONG et des écoles lui a permis de couvrir des sujets liés à l'éducation, en Belgique, mais aussi de société et environnementaux au Rwanda, au Burundi et au Sénégal. Dans ce dernier pays, elle a réalisé, avec le soutien du Fonds pour le journalisme, une enquête sur la situation des homosexuels et du parcours migratoire que certains d’entre eux entreprennent vers la Belgique. Attachée au reportage de long cours, elle a réalisé une enquête sur des groupes citoyens d’autodéfense au Burina Faso. « Koglweogo, miroir d’une faillite d’Etat » a reçu le prix de l’information numérique franceinfo au festival de photo journalisme de Perpignan en 2018.

 

En marge de ces reportages à l’étranger, Valentine collabore au Mook  « Appren-tissages »  et travaille à temps partiel pour le quotidien «  La Libre Belgique » . Elle y est active principalement dans la rubrique « Inspire », traitant l’information sous la forme de solution. 

 

Valentine est guidée par son envie de braquer les projecteurs sur des réalités méconnues, souvent complexes, vécues par les individus, ici ou ailleurs, et de comprendre leurs parcours. Elle aime porter son regard sur ce qui lie plutôt que ce qui sépare. 

Ecouter, observer, se mettre à hauteur d’homme pour que ces histoires éclairent l’Histoire. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now